AccueilTous les mots-clés › OGM

Mot-clé - OGM

Fil des billets - Fil des commentaires

Le Parlement européen s'empare de la question du refus du gouvernement français d'appliquer la réglementation OGM

À la demande de la Confédération paysanne et de la FNAB, la Commission des pétitions du Parlement européen s'est saisie lundi 25 octobre du dossier des cultures illégales de colza OGM rendu tolérant aux herbicides, illégalité couverte par le gouvernement français qui refuse obstinément d'appliquer l'arrêt du Conseil d'État qui l'a enjoint de les interdire avant le 7 novembre 2020.

Lire la suite

Un article du JSL sur les NBT: OGM dangereux ou procédé novateur?

La Commission européenne s'est déclarée favorable aux NBT, ou "new breeding techniques", un ensemble de techniques permettant de modifier les gènes des fruits et légumes pour les rendre plus résistants, par exemple. Mais pour les opposants à ces procédés, il s'agit bel et bien d'OGM dont l'introduction dans l'environnement pourrait avoir des effets néfastes. Explications.

Lire la suite

Nouveaux OGM : Le ministère sur la paille

Coup double en ce  lundi 26/04 : les activistes de Greenpeace France ont édifié un mur de paille devant le ministère de la Transition énergétique et manifesté à l’entrée de l’Hôtel Matignon. L’objectif : dénoncer le silence dans lequel se mure le gouvernement face au risque de voir débarquer de nouveaux OGM dans nos assiettes. À votre tour, interpellez le gouvernement pour lui demander de préserver notre santé et notre environnement !

Lire la suite

Rassemblement le 24 novembre devant le TGI de Dijon

Le 15 Avril 2017, une centaine de Faucheuses et Faucheurs Volontaires d’OGM ont neutralisé et revendiqué le fauchage d’une plate-forme d’essais de variétés de colza mis en place par la firme semencière KWS à Villy-le-Moutier, près de Beaune.

Suite à la plainte de la firme, l’affaire est portée devant une juge d’instruction au Tribunal de Dijon, et 6 Faucheurs de Côte d’Or sont convoqués pour un interrogatoire en 1ère comparution : 3 ce 24 novembre à 9h30, et 3 autres le 30 décembre. Ils entendent confirmer leur participation, mais faire valoir leur droit au silence dans l’attente de la reconnaissance de la nature collective de cette action. En effet, il est anormal que ces 6 Faucheurs soient rendus seuls responsables, alors qu’une centaine a revendiqué officiellement cette action sur une liste remise sur place aux autorités le jour de l’action.

Lire la suite